Page 5 - Bulletin mars 2018
P. 5


-5 -
faible l'h́ǵmonie militaire et ́conomique build up militaire de tous les temps : en l'Air Force.
des Etats-Unis. La bombe russe motiva le moyenne, chaque jour ouvrable durant ses Le messianisme atomique que l'on s'́tait 

d́veloppement de l'arme ̀ hydrog̀ne. Les deux mandats, 10 armes atomiques d'une complu ̀ applaudir dans Atoms for Peace 
Russes donǹrent une ŕplique fracassante. puissance totale de 12 MTonnes gonflaient laissait le souvenir amer d'une illusion
Alors, Eisenhower organisa le plus grand les arsenaux de l'Army, de la Navy et de trompeuse. YL, f́vrier 2018

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Pourquoi aborder la question de la bombe atomique ?Congo belge. Aussi commeņa-t-elle sa tourńe en 
proclamant d̀s sa descente du paquebot : « bien utiliś le 
Le texte ci-dessus s'inscrit dans une rubrique historique 
que Catherine Lieber et moi allons poursuivre dans les radium est un rem̀de ŝr pour gúrir tous les cancers ! ». 
L'accueil fut enthousiaste, on s'en doute.
prochains bulletins. La bombe atomique a ́t́ r̂v́e par les 
physiciens, mais aussi quelques politiciens voyant loin, d̀s L'entŕe de l'humanit́ dans l'̂ge atomique ne doit rien 

qu'une mesure ̀ peu pr̀s ŝre de l'́nergie de d́sint́gration aux militaires en soi, mais tout aux physiciens, aux 
du radium a ́t́ ́tablie (Rutherford et Soddy, 1902). Une chimistes, aux radiobiologistes et aux ḿdecins radiologues, 

quarantaine d'anńes d'efforts opinîtres plus tard le Graal et in fine ̀ des choix politiques.
́tait enfin ̀ port́e de main ; tous le savaient.Le fil de l'histoire est un guide ŝr. Attention aux 

Durant ces quarante anńes, ḿdecine, physique, chimie ĺgendes, elles faussent le jugement. Quant aux id́es toutes 
et protection radiologique ont œuvŕ de concert pour ouvrir faites, elles st́rilisent la curiosit́, l'esprit critique et 

la route. Les applications ḿdicales des rayons X, du l'exercicedudouteḿthodique.
radium puis des radio-isotopes artificiels ont suscit́ Les d́nis ŕṕt́s que les autorit́s mondiales – 

fascination et grands espoirs. Le discours de ŕception du UNSCEAR (United Nations Scientific Committee on the 
Prix Nobel de Physique Fŕd́ric Joliot ̀ Stockholm en Effects of Atomic Radiation), CIPR, et OMS (̀ laquelle la 

d́cembre 1935 traite ̀ ́galit́ les perspectives ḿdicales et pŕćdente est affilíe depuis 1956) – n'ont de cesse de 
́nerǵtiques des progr̀s de la physique atomique (il avait ŕṕter et propager quant aux śquelles de Tchernobyl sont 

́t́ ŕcompenś pour la synth̀se des premiers radio-isotopes autant de d́fis ̀ relever. La connaissance pŕcise de 
artificiels). Ainsi se pŕsentait-il comme le parfait VRP d'un l'enchânement historique dont proc̀de la situation actuelle 

lobby d́j̀ bien constitú. Marie Curie s'́tait comport́e de est d'une aide pŕcieuse pour d́ĺgitimer ces institutions 
m̂me lors de son voyage aux Etats-Unis en mai-juin 1921. « intouchables » et hors de tout contr̂le.

Les ́checs ǵńraliśs des traitements des cancers par le ––––––––––––––––––––––Une percutante critique de la dissuasion par le Ǵńral 
radium ́taient alors de plus en plus difficiles ̀ cacher. Le 
Francis Lenne est disponible en ligne ̀ l'URL : 
boom de ce business ́tait compromis, alors m̂me que le 
d́couvertes de grands gisements dans le Colorado et au
•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• 
Une ṕtition ̀ signer :  Plus de cent pays ont sigń. Mais les pays possesseurs de l'arme ŕcusent la demande majoritaire. 
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Long-term effects of ionizing radiation after the Chernobyl accident: possible contribution of historic dose

Laila Omar-Nazir, Xiaopei Shi, Anders Moller, Timothy Mousseau, Soohyun Byun, Colin Seymour, and Carmel Mothersill 

Fiche de lecture par Marie-Elise Hanne (article ̀ parâtre chez Elsevier dans la revue Ecotoxicology)
Cette ́tude traite des «effets ̀ long terme des part l'observation de cultures cellulaires qu'on irradie ̀ des 

rayonnements ionisants apr̀s l'accident de Tchernobyl ».doses pŕcises et dont on ́tudie la descendance. Dans les 
Les malformations, anomalies ǵńtiques et tumeurs des deux cas l'hypoth̀se de d́part semble confirḿe.

oiseaux sont actuellement en nombre plus ́lev́ que pŕvu En conclusion, la dose initiale aigü rȩue par la ǵńra- 
dans une ŕgion ò la radioactivit́ a notablement diminú tion d'oiseaux pŕsents lors de l'accident de Tchernobyl 

et est maintenant relativement faible.pourrait avoir une influence sur les taux de mutation qui 

Pour expliquer cette ŕalit́, les chercheurs font pŕvalent parmi les ǵńrations actuelles d'oiseaux dans la 
l'hypoth̀se que la dose initiale, c'est-̀-dire l'exposition ŕgion de Tchernobyl. Ces observations ont une implication 

aigü au moment de l'accident a un effet sur les oiseaux immense dans tous les domaines de la radio-protection.
descendants des oiseaux irradís lors de l'accident de 1986. « La possibilit́ que la dose rȩue par une ǵńration 

En d'autres termes, les anomalies actuelles se sont puisse avoir des effets sur les ǵńrations suivantes remet 
transmises de ǵńration en ǵńration depuis l'accident.en question la compŕhension et l'approche globale 

Les doses rȩues ̀ l'́poque de l'accident auraient donc actuelle de la radioprotection environnementale.
induit une instabilit́ ǵnomique trans-ǵńrationnelle.« Dans l'́ventualit́ de rejets futurs, la dose rȩue par 

Cette ́tude consid̀re d'une part les oiseaux de la ǵńration expośe devra ̂tre incluse dans l'́valuation 
Tchernobyl et la dose rȩue par leurs ascendants et d'autredu risque pour les ǵńrations ̀ venir. »

La synth̀se pŕsent́e dans cet article concerne la faune sauvage. Les recherches sur l'Homme

manquent de financement, alors que leurs ŕsultats seraient plus assuŕs (reconstitution de parcours, de

ǵńalogie et de doses). Ńanmoins on voit un rapprochement avec le contenu du tableau de la page 3.

Tout est ̀ reconsid́rer : la « protection radiologique » institutionnelle est un leurre dangereux.
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Site Web officiel : http://enfants-tchernobyl-belarus.org Email : etb@enfants-tchernobyl-belarus.org





   2   3   4   5   6